Bulletins statistiques

LES CHIFFRES AGS, le Bulletin statistique trimestriel de la garantie des salaires, présente des statistiques exclusives sur les entreprises en difficulté et sur l’incidence des procédures collectives.

Le Mot

Après une année 2017 particulièrement dynamique, l’activité économique du pays a très nettement ralenti en 2018. Selon l’Insee, le Produit Intérieur Brut (PIB) de la France a progressé en moyenne de +1,5% sur l’année, après +2,3% un an plus tôt.

Dans ce contexte, les défaillances d’entreprises, au nombre de 54 600, se sont repliées pour la 3ème année de suite, mais de façon assez timide : -1,0% après -5,8% en 2017 et -7,6% en 2016 (chiffres Altares). Ce faible repli masque toutefois deux faits importants : un rebond au 2ème semestre 2018 (+5,3% par rapport au 2ème semestre 2017) et des procédures collectives relatives aux sociétés de 100 salariés et plus qui sont passées de 122 en 2017 à 136 en 2018.

Cette fin d’année laissait augurer d’un 1er trimestre 2019 difficile. Au final, avec 14 146 défaillances, il apparaît moins destructeur que prévu et à un niveau très similaire à celui du 1er trimestre 2018. Grâce à l’appui des aides publiques, les entreprises ont mieux résisté à l’effet « gilets jaunes ». Les difficultés restent toutefois présentes, notamment pour les grosses PME.

La Délégation Unédic AGS a l’objectif permanent de partager avec un public élargi les statistiques exclusives qu’elle détient dans les procédures collectives. Les séries chiffrées sont calculées sur 12 mois glissants, soit une comparaison entre les 12 derniers mois arrêtés à la fin du 4e trimestre 2018 et du 1er trimestre 2019 et les 12 mois précédents.

Mis en ligne le 05 juin 2019

Evolution à la hausse des interventions AGS
Dans un contexte de crise économique qui perdure, le nombre
de défaillances d’entreprises continue d’augmenter, avec un
net rebond au deuxième trimestre 2013 (Source Altarès). Cet
état de la conjoncture actuelle se retrouve dans l’évolution des
principaux indicateurs d’activité de l’AGS.
Le nombre d’affaires AGS ouvertes sur 12 mois glissants
en liquidation judiciaire d’office et en redressement judiciaire
augmente de façon modérée : +2,3% à fin mars 2013. A la
vue des chiffres provisoires du deuxième trimestre 2013, cette
tendance à la hausse devrait se confirmer et s’accentuer.
L’évolution sur 12 mois glissants du nombre d’interventions en
procédure de sauvegarde est également orientée positivement
(+19,4% à fin mars 2013).
L’augmentation du nombre de bénéficiaires de la garantie sur 12
mois glissants, débutée au premier trimestre 2012, se poursuit
de manière moins soutenue au premier trimestre 2013 avec
+5,9% ainsi qu’au deuxième trimestre avec +2,9%.
Poursuite de l’augmentation des avances sur 12 mois glissants
Le montant global avancé continue d’augmenter pour s’établir
à pratiquement 2,1 milliards d’euros au 30 juin 2013 (sur 12
mois glissants), soit une évolution annuelle de +5,3%. Avec un
montant récupéré de 722,3 millions d’euros sur les 12 derniers
mois, les récupérations se sont accrues de +5,2%.
Dans ce contexte, le Conseil d’Administration de l’AGS du 2
juillet 2013 a maintenu le taux d’appel des cotisations à 0,30%.